2ÈME FORUM DU TÉLÉTRAVAIL À MURAT LE 7 OCTOBRE 2010

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Matthieu Billette de Villemeur a donc présenté ce forum et le programme de la journée, en indiquant les différents ateliers, c’est en coordination avec la Communauté de Communes qu’il a monté ce forum.

1 Comment démarrer en télétravail

Le premier atelier présentait une intervenante (et amie) télésecrétaire : Caroline Vaisse. Elle a brillamment répondu aux questions pertinentes de Matthieu, en expliquant qu’elle pensait depuis longtemps au télétravail. Son congé parental lui a donné l’opportunité de se lancer comme secrétaire indépendante.

Elle voulait profiter davantage des ses enfants, notamment en allant les chercher à l’école, et en partageant le mercredi avec eux. Caro est parfaitement épanouie dans son travail, elle clame « haut et fort » sa satisfaction. Elle ne va qu’un jour sur site chez un client très agréable, néanmoins elle préfère gérer son travail chez elle.

Elle travaille essentiellement en retranscription audio, et aussi pour le site Télétravail.fr (pour ne pas le citer …).

Pas de souci de paiement avec ses clients, mais elle exige la signature d’un devis à chaque fois qu’elle commence à travailler pour un nouveau client.

L’atelier s’est poursuivi avec l’intervention de Virginie Stadelmann, graphiste indépendante établie à Murat. Cette jeune femme a travaillé pendant une dizaine d’années en région parisienne, et a choisi le télétravail pour vivre dans un environnement qui lui correspondait davantage. Elle a donc préparé ce projet avec sa hiérarchie, très hostile à cette forme de travail…Pendant un an elle s’est employée à négocier avec sa direction ce nouveau départ. Sans succès elle a démissionné, et a mené son projet à bien. Elle a conservé des clients parisiens qui lui ont fait confiance, elle a également une clientèle locale.

Virginie est également ravie et satisfaite de sa situation.

Le troisième intervenant est venu nous parler d’un thème qui m’est cher : le webmarketing et les réseaux sociaux .

Ethan Pierse est américain, en France depuis seulement trois ans. Il a monté son entreprise avec un associé Français, entreprise qui développe une stratégie de marketing internet, et pro du référencement.

L’agence se trouve donc à Montmurat dans le Cantal, les bureaux sont dans le télécentre également.

Ethan nous explique que notre présence sur les réseaux sociaux est incontournable aujourd’hui. Il a rappelé les principaux réseaux sociaux :

· Facebook : « même si vous ne voulez pas utiliser ce réseau dans votre vie privée, son efficacité comme outil de marketing est irréfutable. Un page Facebook construite correctement et bien animée vous aidera dans la fidélisation de vos clients mais également à communiquer avec eux. »

· Twitter : « Réseau social de microblogging, consiste à poster des messages de moins de 140 caractères. Très utile afin de suivre les actualités en temps réel. Twitter vous offre la possibilité de mettre votre expertise en valeur devant tout le monde. »

· Linkedln/Xing/Viadéo : Encore des outils très utiles pour développer votre réseau et vos opportunités d’affaires.

La publicité sur Google adwords est efficace notamment pour les sites dont le référencement naturel n’est pas très au point.

Les communiqués de presse peuvent également attirer des lecteurs intéressants, pensez à mettre le lien vers votre site.

2 Le télétravail en entreprise

Le second atelier concernait le télétravail en entreprise, je ne présente pas tous les participants car nous sommes concernées mais moins directement ?

Je vous note quand même la présence d’une jeune femme chirurgien dentiste, qui à la reprise d’un cabinet dentaire s’est retrouvée sans assistante : elle a fait appel à une télésecrétaire pour la permanence téléphonique et la gestion des rendez-vous. Elle a reconnu que son choix a été déclenché par l’urgence d’avoir une personne pour gérer son cabinet. Amandine Boudon est très satisfaite de son choix, qui lui permet d’avoir une permanence sur une plage horaire très étendue : Pendant la coupure déjeuner et le soir jusqu’à 19h, le samedi matin aussi. Cette télésecrétaire travaille en binôme, ce qui permet de gérer cette plage horaire très étendue.

Sans oublier l’excellente Hélène Martin, Manager diversité chez Michelin, qui anime avec conviction une équipe pour promouvoir le télétravail au sein de l’entreprise Michelin.

Certains paramètres ne permettent pas à certaines personnes de télétravailler : notamment les logiciels informatiques et le devoir de confidentialité chez Michelin, mais il en existe pourtant un certain nombre qui ont adopté le télétravail.

3 Le télétravail dans les territoires et en France

Il ressort que la France est bien en retard, en tête arrivent la Finlande, suivie de pris par la Belgique et en troisième position les USA.

Interview très intéressant de Nicole Turbe-Suetens, une « pointure » du télétravail, qui est allée faire des conférences un peu partout pour vanter cette forme de travail. Elle a écrit un livre avec Pierre Morel à l’Huissier, préfacé par Nathalie Kosciusko-Morizet «  Le télétravail en France – Les salariés sont prêts ! ».

Un frein au télétravail dans notre pays est le manque de confiance des managers, qui ont besoin de voir leurs salariés. Ce problème de confiance a été évoqué plusieurs fois au cours de ce forum. Une personne a dit que « ces managers ne font pas confiance à leurs salariés car ils ne se font pas confiance à eux-mêmes, ne savent pas comment gérer cela ».

Il a aussi été abordé le « problème » du paiement avec les clients à distance. Il est essentiel de faire un devis, de commencer le travail avec le retour du devis signé. Si un client est mauvais payeur, qu’il soit à distance ou à deux pas de chez vous ne change rien : un mauvais payeur est un mauvais payeur !

Ce troisième atelier a montré combien le Cantal est performant pour valoriser le télétravail, il met à disposition 7 télécentres, et vont bientôt voir le jour trois nouveaux télécentres. Chacun a un axe particulier : santé, secrétariat, création d’entreprises et prospection, Télé-médecine etc…Ces centres sont parfaitement équipés, des formations au télétravail sont dispensées, notamment au télécentre de Murat.

Pour celles et ceux que ça intéresse, voici le lien vers ce réseau : http://telecentres.cantal.fr

4 Télétravail et réseaux

Le dernier atelier portait sur le télétravail et les réseaux. « Adhérer, construire et tisser sa toile ».

Une des intervenantes, Elshéba Bousseau est gérante d’une entreprise de téléaction et emploie une quinzaine de salariés, localisée dans le télécentre d’Aurillac.

Ravie également de son statut et de la réussite de son entreprise.

Fabien Miedsianowski est directeur des affaires juridiques auprès du Conseil Général du Cantal, intéressant.

Sébastien Peltey est gérant d’une entreprise « Codeur.com » place de marché qui a fait sa place sur le net, les offres pour les freelances concernent surtout des missions informatiques, mais vous pouvez aussi trouver quelques offres de secrétariat.

Le télétravail a donc de beaux jours devant lui, que ce soit en indépendant ou en télétravailleur salarié. Il y a du boulot mais un travail d’évangélisation reste à faire pour convaincre que travailler à son domicile n’est pas forcément travailler en pantoufles en sirotant son thé ou en préparant le repas du soir.

Il y a encore un manque de valorisation du télétravail, on assimile trop souvent le télétravail au travail au bord de la piscine entre deux vidéos J

Les entreprises sont encore frileuses, heureusement que certaines comme Michelin a des portes paroles qui s’engagent pour défendre cette nouvelle forme de travail.

Valérie Thuillier – 9 octobre 2010

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »